Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.

Baja Guadalajara 2018: Hugo Arellano et Fabien Bigard règlent les derniers détails

Publié le 08/10/2018

Baja Guadalajara 2018: Hugo Arellano et Fabien Bigard règlent les derniers détails
Automobile
Un problème technique mineur a obligé les Luxembourgeois à jeter l'éponge.

Comme souvent, tout avait bien commencé:
  • un 15ème temps au classement général durant le Prologue du vendredi alors que l'équipage luxembourgeois n'avait pris aucun risque;
  • déjà 7ème au classement général le samedi matin après seulement 30 kilomètres de course.
Hugo Arellano raconte: "comme à notre habitude maintenant, nous avions décidé de partir sur un gros rythme le samedi matin pour dépasser rapidement un maximum de concurrents devant nous et éviter de trop rouler dans leur poussière (cela peut se révéler extrêmement dangereux). Notre plan a marché à merveille car sur les premiers kilomètres de course, il y avait un peu de navigation et Fabien nous a trouvé une route qui nous a fait faire un bond en avant dans le classement. Malheureusement, la mécanique a encore fait des siennes et nous avons du nous arrêter pour vérifier un problème de transmission. Il s'agissait d'un problème encore mineur mais qui risquait de s'aggraver vu qu'il restait encore 350 kilomètres de course. Avant de tout casser, nous avons décider de garer la voiture car notre objectif reste un bon résultat lors de la Baja Portalegre en Coupe du Monde dans 3 semaines".

La raison l'a donc emporté sur l'envie de faire un bon résultat.

En effet, la Baja Guadalajara faisait principalement office de test grandeur nature pour préparer leur participation prochaine à la dernière manche de la Coupe du monde de Rallye Raid au Portugal.



Fabien Bigard reste lui très optimiste:"nous sommes venus pour faire les derniers réglages avant la manche finale de la Coupe du Monde de Rallye-Raid. Il était donc préférable que les problèmes apparaissent maintenant que dans 3 semaines. Notre rythme a encore une fois été plus que prometteur alors que sans sortir la grosse attaque et en naviguant bien nous nous rapprochions à vitesse grand V du top 5. Et autant vous dire que devant il avait des pilotes tels que Dani Sola (champion du monde junior de rallye dans les années 2000) donc le rythme était plus qu’élevé !".

Il ne reste donc plus qu'à attendre et donner rendez-vous aux Luxembourgeois du 25 au 27 octobre 2018 pour voir si la série noire s'arrêtera bel et bien au Portugal lors de la Baja Portalegre 2018.

Texte et photos: Hugo Arellano


Vers le haut