Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.

Baja Guadalajara 2018: Hugo Arellano et Fabien Bigard pour confirmer

Publié le 05/10/2018

Baja Guadalajara 2018: Hugo Arellano et Fabien Bigard pour confirmer
Automobile
Les deux Luxembourgeois veulent emmagasiner un maximum de kilomètres.

C'est direction l'Espagne et plus précisément à Guadalajara (50 kilomètres au Nord-est de Madrid) que Hugo Arellano et Fabien Bigard feront une nouvelle apparition au volant de leur prototype Isuzu Dmax T1 ce weekend.

La Baja Guadalajara fait partie du très disputé championnat d'Espagne de Rallye-Raid et se veut réputée pour son parcours rapide et technique.

Les deux Luxembourgeois affronteront pas moins de 24 concurrents dans leur catégorie T1 pour un total de 75 véhicules qui prendront le départ de cette Baja Guadalajara.

L'objectif pour l'équipage Luxembourgeois est de confirmer la prestation prometteuse lors de la précédente Baja Poland il y a quelques semaines.

Cette nouvelle épreuve doit servir de test grandeur nature et s'apparente à une dernière répétition avant la Baja Portalegre 2018 au Portugal qui clôture la Coupe du Monde FIA de Rallye-Raid fin octobre.



Hugo Arellano raconte: "Nous avons travaillé d'arrache pied avec l'équipe MMSport afin de fiabiliser encore un peu plus notre prototype depuis la Pologne. Mais la théorie ne suffit pas et il nous faut effectuer un maximum de kilomètres avant la dernière manche de la Coupe du Monde. La vitesse est là, maintenant on doit terminer. Je suis aussi curieux de me mesurer aux ténors espagnols de la discipline afin de voir où nous nous situons. Ce n'est évidemment pas notre objectif principal mais se jauger est toujours bon".

De son côté Fabien Bigard souligne: "Nous allons encore une fois découvrir une toute nouvelle épreuve qui nous a été décrite comme un vrai challenge. J'ai hâte, surtout que le temps est au beau fixe dans la région et nous ne sommes pas contre encore un peu de soleil en cette période de l'année" plaisante-t-il.

La compétition débutera par un court prologue le vendredi soir et se poursuivra par 4 étapes de 100 kilomètres chacune le samedi (5 et 6 octobre 2018).

Texte: Hugo Arellano
Photos: Julien Vinti


Vers le haut