Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.

Baja Portalegre 2018: La grande finale pour Arellano/Bigard

Publié le 24/10/2018

Baja Portalegre 2018: La grande finale pour Arellano/Bigard
Automobile
LE MEILLEUR POUR LA FIN.

Du 25 octobre au 27 octobre 2018 se déroulera la mythique Baja Portalegre. Il s’agira de la 32e édition pour cette Baja se déroulant dans les alentours de Nerpor au Portugal.

Cette année près de 400 équipages sont inscrits à l’épreuve comptant pour la Coupe du Monde de Rallye-Raid.

Quelques légendes de la discipline seront au rendez-vous, tels que Stéphane Peterhansel surnommé Mr. Dakar (13 victoires sur le Dakar !!), Nani Roma, légende du sport automobile espagnole (également vainqueur du Dakar à moto et en voiture) ou encore Jutta Kleinschmidt (seule femme à avoir remporté le Dakar en 2001).

L’équipage luxembourgeois Arellano/ Bigard aura donc l’occasion de se retrouver opposé aux meilleurs mondiaux dans une édition qui s’annonce d’ores et déjà unique.

Le rythme affiché lors des précédentes courses peut amener les luxembourgeois à croire en leurs chances de finir dans le Top 10 mondial si la mécanique ne leur joue pas encore une fois des tours.

Arellano reste optimiste : « on va bien finir par briser le sort un jour ou l’autre. Il faut simplement continuer à travailler dur et les résultats finiront par tomber. On sait que notre rythme est bon, la voiture est agréable à conduire et efficace. Il ne reste plus qu’à avoir ce petit zeste de réussite qui nous a manqué jusqu’à là. Il faut y croire ! Par ailleurs, cette édition de la Baja Portalegre est aussi un petit rêve qui se réalise pour moi car nous serons au départ dans la même catégorie que des légendes telles que Peterhansel ou Roma qui me faisaient tant rêver quand je regardais le Dakar à la télévision. Pour le passionné que je suis, c’est une énorme chance ! »



Le jeudi 25 octobre se dérouleront les traditionnelles vérifications administratives, techniques et briefing des équipages.

Cette journée sera aussi importante car la reconnaissance (à pieds) du prologue de 3,56km se fera aussi durant la journée. Ce moment est crucial, car le classement sur ce secteur chronométré définira l’ordre de départ pour la suite. Un mauvais classement et cela signifierait se retrouver rapidement bloqué dans la poussière de concurrents parfois moins rapide sur les longues spéciales de Baja.

Vendredi 26 octobre marquera le début de la course avec le prologue durant la matinée et une deuxième spéciale de 98km dans l’après-midi.

Le samedi 27 octobre constituera le noyau dur de l’épreuve  avec une première spéciale de 160km suivi d’une deuxième et dernière spéciale de 195km.

Fabien Bigard commente : « Le format de cette Baja est spécifique car concentré sur 2 journées seulement, mais qui seront très intenses… Encore plus que d’habitude ! À cela s’ajoute que la concurrence est prestigieuse et le nombre de participants simplement pharaonique pour une épreuve automobile. Ce Baja Portalegre s’annonce juste épique et on a vraiment hâte ! »

Pour les luxembourgeois, l’enjeu est important car ils veulent finir cette saison 2018 sur une note positive.

Texte et photos: Hugo Arellano


Vers le haut